Bannière de la Société d'histoire du Plateau-Mont-Royal

Commentaire

Ex labore fructus — 7 commentaires

  1. Mon cher Robert, à mon époque nous n’avions pas ce jeu intéressant de monnaies scolaires.
    Je me souviens au niveau de la maternelle plutôt de bons points récompenses puis en début de primaire d’images historiques (mais je n’en ai plus).
    J’espère que ce travail d’archéologue que tu nous offres va motiver pas mal de nos membres pour nous faire partager à leur tour de si beaux souvenirs.
    Et maintenant je comprends mieux pourquoi tu es un si bon trésorier.:-)

  2. Je me souviens très bien de cet « argent ». En fait, je ne me souviens que du dernier billet. Toutefois, je ne me souviens plus ce que je faisais avec ces billets ????
    Voyez comme les souvenirs peuvent s’estomper; même en seulement trois phrases.

  3. Ex labore fructus
    A propos de citation latine j’ai fait une petite recherche sur le net et la meilleure traduction que j’ai trouvée dans un traité de devises héraldiques est :
    ex labore fructus pour dire que ce sont leurs actions qui les ont fait ce qu’ils sont.

  4. Je ne me souviens plus de cette monnaie scolaire de quand j’étais enfant. Je vivais à Saint-Joseph de Chambly qui est aujourd’hui Carignan.
    A l école de Chambly il y avait pourtant la caisse scolaire de Desjardins…

    • La caisse scolaire permettait de déposer de l’argent véritable. Dans ma collection sur l’éducation, j’ai des timbres émis par Desjardins dans les années cinquante. Les enfants remettaient 5 cents, 10 cents ou 25 cents à l’enseignant(e). Celui ou celle-ci donnait un timbre au montant approprié à l’élève qui le collait alors dans un carnet spécial. Le professeur déposait tout l’argent recueilli pendant la semaine à la caisse du coin. L’élève pour sa part allait à la caisse lorsqu’il y avait assez de timbres dans son carnet et le montant total était déposé dans son compte. Ces carnets sont assez rares parce que les caisses les détruisaient après le dépôt.
      Voici quelques exemplaires de ces timbres.
      Planche de timbres Desjardins
      Timbres Desjardins

      • Je viens d’apprendre l’existence de ces timbres pour ce qui est des dépôts effectués par les élèves. En ce qui me concerne je me souviens que nous pouvions déposer de l’argent (quelques sous) dans un compte et que c’est un des élèves qui faisait «les écritures». Mes souvenirs sont minces (comme d’ailleurs devaient l’être mes économies; c’est probablement pour ça!).

        • J’ai vécu la même expérience que Gabriel au sujet des dépôts en classe. Les timbres étaient peut-être davantage utilisés à l’extérieur de la région de Montréal. Le carnet que j’ai en ma possession vient de Warwick Village.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML tags allowed in your comment: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>