Bannière de la Société d'histoire du Plateau-Mont-Royal

Commentaire

L’inflation racontée par les timbres — 3 commentaires

  1. Dans les débats autour de la crise de la dette européenne, il y a un trait de caractère que l’on attribue souvent aux Allemands: la peur de l’inflation.
    Ayant vécu dans les années 1920 à 1923 une hyperinflation qui a marquée leur mémoire collective puis la montée du nazisme. Puis en 1948, vingt-cinq ans après cet épisode, un autre événement aurait bouleversé les Allemands: à la suite de la réforme monétaire et du lancement du deutschemark, les épargnants n’ont pu garder que 6,5% de leur fortune.
    Avec ces exemples, datant des années 1920, je comprends encore mieux la mentalité allemande qui ne veut plus entendre parler d’inflation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML tags allowed in your comment: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>