Bannière de la Société d'histoire du Plateau-Mont-Royal

Commentaire

Le parc Laurier et l’École Supérieure Saint-Stanislas — 47 commentaires

  1. Salut les boys,
    J’ai été 2 ans à St-Stan 10 ième (G) et 11 ième (F) général art année en 1964/1965. J’étais du quartier Mile-End ( Esplanade/Bernard).
    L’enseignement était très bon. Mes chums du temps dans ces classes étaient les Robert Cloutier, J.P. Lesco, Robert Galazzo, Pierre Lefrancois et Robert Quevillon.
    Maudits qu’on avait du fun.
    Très belle époque de jeunesse.Je m’ennuie parfois de ces bons moments.
    Au plaisir de donner d’autres commentaires.

  2. J’aimerais savoir si quelqu’un d’entre vous se rapelle des 2 frères Gendron Guy & Gilles (finissants à l’école Saint-Stan)?
    Guy , était propriètaire de « Bellevue Nettoyeur » au coin des rues Laval & Duluth.
    Gilles a travaillé pour « SevenUp & Pepsi-Cola ».
    Étienne St-Amand (finissant Saint-Stan) était leur beau-frère.
    Merci! Les gars, mois aussi j’en garde une souvenir indescriptible (j’ai encore ma bague de finissant… et vous????
    Rien n’est trop demandé, pour les mémoires de « ST-STAN »​ car notre devise était: « JUSQU’AU BOUT »
    VAILLANCOURT

    Bague de finissant à l'ESSS
    • Compléments d’information
      Il semble que Guy soit décédé il y a environ 10 ans, alors qu’il travaillait pour «Les aliments Chatel» rue Bridge à Montréal.
      Il y travaillait à titre de représentant des ventes, depuis plusieurs années.
      En ce qui concerne son frère Gilles, aucun succès dans mes recherches.

  3. J’ai été à Saint-Stan de 1960 a 1963, je faisais partie de l’équipe d’athlétisme avec Guy Martin. J’étais rédacteur du « Chez Nous », le journal de l’école.
    J’aimais bien passer pour le prêt d’honneur avec les filles de l’institut familiale Saint_Joseph et rue Delaroche.
    Je me souviens du professeur Sylvio Riccio, du frère Albert et du passage des Jérolas pour la Sainte-Catherine, bien avant ED SULiVAN Show.
    Robert Dufort

  4. J’ai joué pendant deux ans avec les Rythmiks.
    Je jouais du trombone à pistons et j’ai adoré l’expérience.
    Que de bons souvenirs. J’aimais la méthode pour apprendre à lire la musique en tapant des mains.
    Les parades de la Saint-Jean-Baptiste, Spectacle à Platsburg, Spectacle à l’école Vincent-d’Indy et passer à l’émission (du gros parfait) Réal Giguère illimité.
    Nos très beaux uniformes style armée (d’ailleurs je crois bien que s’en étaient)
    Nettoyage de nos instruments de musique tous les vendredis si mon souvenir est bon.
    Frère Marcel excellent professeur que j’aimerais donc revivre ces deux années.
    Michel Goulet

    • Je me souviens que les frères Mompetit étaient dans l’organisation des Rythmicks dans les années 1965 à 1967 Dans cette période nous avons fondé Radio Midi j’étais un journaliste politique et co-fondateur de l’organisation au sous sol de l’école

  5. Salut,
    En 1961, il y avait un concours oratoire, le thème: le français, anti-joual! L’importance de la qualité du français . J’étais en 11e année et j’y étais arrivé en 2e!
    J’ai des photos.
    Comme prévu, je suis devenu prof…de français.

  6. Je suis né sur la rue Marquette et Saint-Grégoire en 1936 et parti en 1957 quand je me suis marié

  7. Pierre Brochu avait de la difficulté à me battre au ping-pong en 1958 mais je ne pouvais pas compétitionner (me battre) avec Claude Fournel. De très beaux souvenirs.
    J’espère qu’ils sont vivants tous les deux et qu’ils s’en rappellent.
    André Burns finissant 1958

  8. André Burns finissant à l’ÉSSS en juin 1958.
    J’aimerais savoir si Brochu est toujours vivant?

  9. je me rappelle de notre équipe de ballon-volant en 1958, nous jouons sur l’asphalte à côté de l’école.
    J’en ai brûlé des espadrilles… HoHo!

  10. Sur De Gaspé, j’ai été membre des Rythmiks pendant trois ans. Ce n’était pas un corps de clairons mais une fanfare avec trompettes, mellophones, trombones, barytons et contrebasses.

    • Tu as surement du connaitre Pierre et Serge Alarie qui faisait partie des Rytmiks eux aussi.

      • Moi Jean-Paul Turgeon en ce temps-là, école ESSS j’étais dans les Ritmiks, j’ai connu les fréres Alarie. J’étais dans la section des Couleurs, avec le Frère PAUL-ÉMILE PATRIE et je portais le fameux drapeau du CANADA pendant ces 3 années que j’ai fréquenté les Ritmiks. Je me souviens de mes deux amis Daniel Forbes dans les Carabiniens et Denis Delisle qui portait l’épée. Années 1968-69-70. et je demeurait sur 5430 rue Esplanade angle rue Saint-Viateur. Souvenir aussi des bons Bagels qu’on achetait au BAGEL SainT-VIATEUR. Les Processions Italiennes de la FETE MADONNE. Que de souvenir merveilleux de notre jeunesse.! Un paquet d’amis aussi dont des noms m’échappent.Merci pour ce partage de souvenirs.

  11. Je ne suis pas certain mais je crois qu’il y a une erreur dans photo et la nomenclature, sur votre photo ou ont voit une école, cette école ce nomme “école Jacques Marquette ” qui est aussi sur la rue laurier mais au coin de Brébeuf et l’école Saint-Stanislas esss est au coin de Laurier et de Gaspé

    • Avant d’être au coin de Laurier et De Gaspé , L’E.S.S.S a commenté en face du parc Laurier pour ensuite être transféré au coin de Laurier et de Gaspé qui était en fait une ancienne compagnie.

  12. J’ai fait ma première année à Paul-Bruchési coin boulevard Saint-Joseph et Delanaudière.
    J’ai traversé juste en face à l’école Saint-Stanislas pour faire mon primaire. J’ai encore un de mes bulletins signé par le titulaire Frère Réal Brodeur et le tampon du directeur Frère Germain Lalanne.
    Ensuite j’ai été à Jacques-Marquette (l’ancien ESSS) en face du parc Laurier. J’ai été enfant de chœur à l’église Saint-Stanislas et j’ai fait partie de la chorale de chant dans le temps du frère Jean-Marie Bernier et du frère Gravel

  13. Salut tout le monde,
    J’ai terminé ma 11 iem année en 1963 a Saint. Stan rue Laurier…
    Je vivais coin de Bullion et Mont-Royal

  14. 1958 – Festival de l’ESSS
    L ’ équipe des anciens de l’École supérieure S.-Stanislas prendra une part active au festival annuel de l’E.S.S.S., dimanche après-midi, à l’Aréna du Collège S.-Laurent. Le club E.S.S.S. dirigé par Pierre Vincent, qui détient la première place dans la Ligue Métropole, affrontera le Camp Ville-Marie. Première rangée, de gauche à droite :
    CLAUDE CHAMBERLAND, ANDRE BOYER, ROGER DUPRE, ROGER GALARNEAU, ROBERT PHANEUF, CLAUDE JOLY, LOMER THIBAUDEAU, PIERRE LAROCHELLE et JEAN-GUY TRAHAN.
    Deuxième rangée, dans le même ordre:
    JEAN DESAUTELS, BERNARD MARCOUX, YVON DESAUTELS, PIERRE-PAUL PAQUETTE, CLEMENT BROSSEAU, YVES THIBAUDEAU, YVON TRUDEL, WILLIE WALKER, GEORGES JOYAL
    et l’instructeur PIERRE VINCENT
    La presse, mercredi 19 février 1958 page 39

  15. Bonjour,
    Qui parmi les participants à ce forum, aurait connu un Lomer Thibaudeau (1934-2014) qui s’est beaucoup investi dans la ligue de hockey des Anciens de l’ESSS à la fin des années 50 ?
    Parmi ses copains, il y avait Willie Walker.
    J’ai quelques photos de cette époque avec des inconnus à identifier.

  16. Pierre Simpson était finissant de votre temps, il habitait sur la 7 eve à Rosemont est decédé en 1970 il vivait à Sainte Dorothée

  17. J’ai complété en 1957
    Frère Albert était le préfet préféré de tous.
    Jacques Perreault, octobre 2017

  18. J’ai terminé à l’ESSS en 1958 et mon premier emploi à été pour la Banque provinciale sur le rue Notre-Dame près de l’Hôtel-de-ville de Montréal,
    J’aimerais entrer en communication avec des finissants de 1958.
    andre.burns4747@gmail.com
    J’ai l’âge vénérablement de 78 ans aujourd’hui.
    8 septembre 2017

  19. Je suis un finissant de l’École Supérieure Saint-Stanislas (1949) , Je demeurais boulevard Saint-Joseph, coin Fabre.
    Je me souviens, entre autres, du frère Lucien, prof de maths, de culture physique et « chef » des cadets. Tout un homme ! Moi, j’étais cadet uniquement lors de la revue annuelle au parc Laurier.
    Pendant environ trois semaines tout le monde portait l’uniforme. C’était le « service obligatoire. » Je me souviens aussi du festival des écoles supérieures au Forum.
    Nous avions une équipe de hockey qui aurait fait honte aux Canadiens. Il y aurait un livre à écrire sur l’ESSS.
    Merci aux professeurs.
    Pierre Paul

  20. Saint-Stan… ça fait drôle de lire les commentaires sur le quartier le parc.
    J’ ai habité la rue Garnier 5119 près de Laurier.

    • Soit tout près de la pharmacie Leduc.
      J’habitais le 5066 Garnier de 1953 à 1965; en face de chez vous, je crois me souvenir qu’il y avait un laitier de Borden qui se nommait Pépin.
      En haut de chez moi a vécu une comédienne Louise Laprade et dont le père était avocat.

    • Eh bien ! j’ai demeuré au 5117 rue Garnier et me souviens de la famille Voghell au dessus de nous. Notre hangar dans la cour a passé au feu dans les années 1960 !
      On jouait au ballon dans la ruelle derrière l’épicerie IGA.

    • Je suis née au 5066 Garnier et c’est à l’âge de 6 ans que ma famille a déménagé dans le Nord de Montréal en septembre 1953.
      Il est fort probable que c’est votre famille qui a pris notre appartement. Bien que je n’avais que 6 ans à l’époque je me souviens très bien de la grande galerie en arrière et de la ruelle. Mes parents ont bien connu l’avocat Laprade qui habitait au-dessus de nous. Ils avaient deux enfants Louise et Jacques.
      Avec son fils Jacques nous avons « joué » aux nouveaux mariés…

  21. Je suis natif de ce quartier (Christophe Colomb& boulevard Saint-Joseph). J`ai été à cette école ESSS de 1957 à 1960.
    J`ai passé une partie de ma jeunesse au parc Laurier. Je jouais au baseball et Hockey.
    Mes amis demeuraient sur Garnier, Fabre, Papineau et Laurier.
    Je garde des souvenirs inoubliables de cette période, surtout de 54 à 60.
    Les professeurs sinquiétaient pour mon avenir. Je n`étaient pas très doué pour les études. Ils avaient tort. Je suis entré au ministère de la sécurité publique du Québec pour finir ma carrière en tant que directeur-adjoint aux opérations dans une importante prison de Montreal.
    Ah oui, mon nom?
    R.Demers retraité.

  22. Je suis natif de la rue Fabre entre Laurier et Saint-Grégoire, en 1937, il y avait beaucoup de vedettes dans ce coin ex: Maureene Forester, Labrèche, Boulangerie Durivage, ect.

    • .. sans oublier Jean-Pierre Ferland, qui grattait sa guitare, assis dans les marches qui donnait sur la ruelle. Enfin, c’est mon père qui m’a raconté cela. Tout comme vous, il était natif (1935) de la rue Fabre. Il se nomme André Beauchamp et avait deux frères plus âgés (Luc et Claude). Je sais qu’il a été pensionnaire qq années et qu’Il a fréquenté L’ESSS également.
      Est-ce que vous ou qq’un d’autre ici à un souvenir de lui ?

  23. J’ai fréquenté L’école secondaire St-Stanistlas E »S »S »S mais sur la rue de Gaspé pendant 3 ans

  24. Le parc Laurier et l’ école Saint-Stanislas on fait parti de ma jeune vie.
    Le curé de l église était grand très grand de long bras qui nous faisait peur quand il venais nous rendre visite dans nos classes. Que de souvenirs!
    Moi je recherche des photos de mon grand-père que je n’est malheureusement pas connu étant la quinzièmes de la famille.
    Mon papy a été le premier chauffeur des tramways du Mont-Royal et je ne sais pas par ou commencer dans mes recherches avez vous une petite idées comment je doit mit prendre.
    Merci !

  25. À cette époque, il s’agissait plutôt du gazomètre de la Montréal light heat & power qui en suite fut acquise plus tard (1944) par Hydro-Québec. Ce n’est que beaucoup plus tard, soit qu’après l’arrivée du gaz naturel au Québec en 1957 que ce gazomètre devienne propriété de la « Quebec Natural Gas Corporation » (…plus tard Gaz Métropolitain).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML tags allowed in your comment: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>