Bannière de la Société d'histoire du Plateau-Mont-Royal

Commentaire

Voyage dans mon temps ! — 76 commentaires

  1. Moi, c’est le principal de l’école Sainte-Claire (Ville Jacques-Cartier) qui s’appelait Champagnat; il donnait la «strappe» itou!

    • Bonjour,
      J’ai reçu aujourd’hui un message de monsieur Pierre Décarie.
      Il aimerait bien vous rencontrer. Écrivez-moi à l’adresse courriel.
      Je vous communiquerai ses coordonnées.

  2. Bonjour,
    J’ai habité rue de Brébeuf en 1966-67 et fréquenté l’école primaire Saint Stanislas, frère Lalanne était le directeur, madame Leroy était ma maîtresse de classe son fils Gilles était dans la même classe. Nous avons visité Expo 67 ensemble
    Gianni – email : gscalici@hotmail.com

  3. Je suis né ai vécu sur la rue Berri 5289 de 1956 à 1976, mes amis les Lauzon, Alarie , Bellefeuille, Savard, Rochelau et autre que j’oublie sont des amis d’enfance, si quelqu’un a des nouvelles me l’écrire.
    J’ai été à l’école Champagnat sur la rue Laurier entre 60 et 66 , savez-vous ce qu’ils ont fait avec les cadres des anciens qu’il avait sur les murs, j’aimerais retrouver celle de mon père. En passant mon père avais un restaurant sur la rue Berri et mon parrain une épicerie au coin de Boucher et Berri.

  4. Quelqu’un peut-il me donner des informations sur l’incendie majeur du magasin de meubles Roland Gagné en février 1968 sur la rue Laurier?

  5. Ancienne école Saint-François-Xavier :
    L’ancienne école Saint-François-Xavier, rue Rachel est , située entre l’avenue des Érables et la rue Parthenais: l’école n’occupait pas toute la largeur du  » bloc « …
    comme ici, dans  » Voyage dans mon temps !  » Le journal a donc  » recyclé  » une photo (de l’école de la rue Marie-Anne) qu’il avait en archives… plutôt que d’aller sur place!!!

  6. J’ai moi aussi fréquente la salle paroissiale Saint-Stanislas dans les années 60.
    Est-ce que quelqu’un se souvient de la pièce de musique qui jouait toujours juste avant que le film commence et qui annonçait aussi que les lumières allaient baisser?
    C’était, je crois, quelque chose d’espagnol. J’habitais a ce temps-la sur la rue de Brébeuf entre Gilford et le boulevard Saint-Joseph.
    J’allais à l’école Paul Bruchesi et plus tard, à l’école des Saints-Anges de l’autre cote de la rue.
    J’aimerais vraiment trouver cette pièce musicale.

  7. Superbes souvenirs!
    Moi je suis née en 1945, mais nous étions 5 frères et je suis l’aîné.
    Tu connais sûrement mon frère Normand ou Guy

  8. Mon nom est Bourguignon et je suis né sur la rue Fabre et Saint-Grégoire.
    Je suis allé à l’école st-Stanislas. J’aimerais voir des photos de classes primaire.

  9. Monsieur Décarie est bien vivant.
    Il organise encore des voyages.
    Il adore les enfants mais n’a pas d’enfants lui-même.
    Les petits-enfants de sa sœur Monique lui sont particulièrement chers. Il les voit
    assez souvent et les gâte beaucoup.
    Il habite dans Hochelaga-Maisonneuve et s’occupe de plusieurs œuvres caritatives.

    • Bonjour Sunyata,
      Voici mon adresse courriel: pelletier123@sympatico.ca
      Je recherche des infos à propos de la salle de cinéma Saint-Stanislas et monsieur Pierre Décarie. J’apprécierais que vous communiquiez avec moi à ce propos.
      Merci,
      Marc P.

      • J’ai connu Pierre Décarie pendant plusieurs années. Nous avons été dans le même village à Saint-Adolphe d’Howard pendant plusieurs années.
        Nous nous connaissons et avons un amour d’amitié très fort. Malheureusement nous nous sommes perdus de vue!.
        J’aimerais bien avoir de ses nouvelles.
        Merci

    • Bonjour,
      Oui monsieur Décarie est bel et bien vivant. J’ai eu le privilège de lui parler ce printemps. Il m’a confié que le cinéma pour enfant de la salle paroissiale Saint-Stanislas, (devenu par la suite le théâtre Laurier) a fermé ses portes en 1982. Exceptionnellement, le cinéma Saint-Stanislas présentait des films en 70 mm ce qui était avant-gardiste pour l’époque.
      Nous devions nous rencontrer afin de tracer, à l’aide de photos et de documents d’archives, un portrait de cette époque qu’il m’aurait fait plaisir de vous résumer sur ce blog. Malheureusement j’ai perdu contact avec monsieur Décarie. Si quelqu’un a de ses nouvelles aurait-il l’amabilité de communiquer avec moi à mon adresse courriel.
      Merci,
      Marc P.

      • J’étais un des habitue du cinéma Laurier et j’ai participe à son quizz’ quel souvenir avec mes 5 frères que d’aller à cet endroit! Michel Crevier

  10. Pour votre info, Pierre Décarie n’est pas décédé et il habite toujours Montréal….
    Pourquoi je le sais?
    Vous connaissez certainement Johanne Ferland?
    Bien c’est ma mère et pour le reste, ça m’appartient!

    • Si vous connaissez Pierre Decarie, dites lui bonjour de ma part.
      J’ai travaillé de nombreuses années au cinéma de la salle paroissiale Saint-Stanislas. J’ai commencé comme ouvreur de rideaux puis projectionniste et éclairagiste pour de nombreux spectacles, en plus évidemment de distribuer des pamphlets annonçant les films à venir au Parc Belmont et dans les parcs de la ville. C’est là que j’ai appris les bases de mon métier car par la suite je suis devenu monteur de film et réalisateur durant 40 années.
      Que de souvenir !
      Salut Pierre Décarie, je pense souvent à toi surtout dans le temps du maïs.

      • Alors qui est le Pierre G Décarie décédé le 2 septembre 2009 à l’âge de 81 ans
        C’est vraiment lui sur la photo présente sur l’avis de décès.
        De plus, on précise qu’il avait 3 fils.

    • Bonjour,
      J’aimerais entre en contact avec M. Decarie est il possible de m’aider pour cela on est 3 de la même famille a avoir travailler au cinéma Laurier merci

  11. Bonjour,j’aimererais revenir sur Pierre Décarie et que j’ai bien connu et pour avoir aussi été un habitué du cinéma du dimanche,que de moments innoubliables!
    Vous savez peut-être que Robert Charlebois nous rappelle cette époque dans une de ces chanson FU MAN CHU dont voici l’extrait
    :
    « Transportons-nos à bord du porte-avion York Town
    Où les petits spectateurs de la salle paroissiale Saint-Stanislas
    Attendent avec impatience le retour de Lady Trenton
    Le sauvetage de Bill Inquiétude
    Et des cosmonautes d´Apollo Seize. »

    Voilà pour ce petit souvenir!
    Maintenant j’aimerais faire un appel à tous,j’ai été élève de l’école élémentaire CHAMPAGNAT au début des années 60 à 67 et monsieur Dupont (frère) le directeur veillait sévèrement sur nos faits et gestes.
    Merci ***

  12. il y a une épicerie sur Gilford coin Chabot qui est là depuis au moins 60 ans!
    Il s’agit de l’épicerie Sureau, le propriétaire Réal Sureau est toujours présent. J’ai entendu dire qu’il voulait vendre son commerce!

    • Le post n’est pas d’hier mais je réponds quand même au cas ou cela pourrait intéresser.
      Nous avons possédé pendant 3 ans un dépanneur restaurant sur le coin de rue en face de Mr Sureau. Cela s’appelait Moniquier. J’avais 10 ans et demi quand nous avons quitté pour la campagne en 1979.
      Quand monsieur Sureau allait à son chalet pas loin d’où on habitait, il voyageait mon grand père (Qui habitait au coin de Bordeau et Gilford) jusqu’à chez nous, une fois par mois si je me souviens bien.

      • Ahh je me rappelle très bien du dépanneur restaurant Moniquier
        J’allais y chercher mes bonbons en allant ou revenant de l’école.
        Je demeurais sur la rue Chabot .. plus prés de Mont Royal face a l’épicerie Maurice.
        Il y avait quand même 4 marchés d’alimentation sur Chabot entre Mont Royal et Gilford.
        En plein milieu de la rue il y avait aussi le marché Jeanri

        • Vous le saviez peut-être mais il ya un film de l’ONF « Mardi, un jour Anonyme » qui a été partiellement tourné face et dans l’épicerie Moniquier.
          Le film a été tourné en 1978 et on y voit le propriètaire trés clairement.
          Le film est disponible sur le site de l’ONF … Vous verrez à quel point le coin a changé!!!!

          • Merci Mathieu pour cette information.
            Je n’ai pas beaucoup de photos de ce temps. On peut voir monsieur Moniquier dans l’entrée du commerce…mais ce n’est assurément pas en 1978 car nous avions acheté ce dépanneur de monsieur Moniquier et avions pris possession de celui-ci en Juillet 1976.
            Nous l’avons fermé puis avons déménagé des suite d’une maladie de mon père en Juillet 1979.

  13. Bonjour,
    Pour ce qui est de M. Pierre Décarie je sais qu’il a été juge pour les feux d’artifices de la ronde en 1997 en même temps que mon épouse. Et a ce moment là il travaillait pour une agence de voyage rue Hamherst centre ville. et qu’il a une propriété à St -Adolphe d’Howard. c’est tout car je ne l’ai pas revu depuis 1997.
    Michel rue de Lanaudière coin Laurier de 1959 à 1966

    • Bonjour,
      je suis devenue une travaillante pour Mr Pierre Décarie dans les années 1972 j’habitais a coté du cinéma coin Laurier et De Lanaudière.
      Nous avons distribué des dépliants de cinéma dans les écoles pour les films de week end a venir ect ect .
      ça été un bon temps.
      Il es décédé en 2009 a l’age de 81 ans

      • Merci pour ces informations.
        Monsieur Décarie a contribué à sa façon à embellir nos week-ends d’enfants en nous présentant des films dans une salle de cinéma de très belle qualité et à un prix d’admission plus qu’abordable. Les présentations de films à la salle paroissiale St-Stanislas ont marqué plusieurs enfants de ma génération.
        Marc

      • Bonjour madame,
        Savez-vous en quelle année a fermé le cinéma de la salle paroissiale Saint-Stanislas? J’aurais bien aimé rencontrer monsieur Décarie et partager avec lui les souvenirs de cette époque(1962-1969) où la magie du cinéma opérait sur les enfants que nous étions. J’aurais bien aimé également avoir des photos de la salle de cinéma ou encore de monsieur Décarie animant la Poule aux trésors.
        Marc

  14. Wow que de souvenirs, j’ai l’impression de voyager dans le temps !!
    Mon nom est Alain Desroches, j’ai deux sœurs Joanne et Marie France, j’ai demeuré au rue Papineau entre Laurier et Masson en haut de Coiteux Automobile (maintenant Via Route) de 1959-1993 je suis maintenant retraité de chez Hydro-Québec. Je me rappelles des samedis au cinéma Saint-Stan. rue Laurier avec le pop corn gratuit
    L’école Saint-Pierre Claver avec Paul Emile Lelievre comme directeur et responsable de la chorale, le préfet avec sa strap! les camps d’été a Saint-Michel des Saints géré par les frères, le ballon chasseur et les festivals d’hiver. Les professeurs Françoise Papillon, Danielle Perreault, Nicole Miron, Madeleine Bianchi, Mme Bonenfant et Claude Geffroy en 6.
    Le samedi on allait danser au centre culturel rue Saint-Joseph et à la Balantek sous le théâtre Saint-Stanislas et on terminait ça au Bijou ou au restaurant Élégant !
    Wow que de souvenirs !

      • Bonjour M.Caron,
        Je me rappelles très bien des run de lait qui partaient de chez Borden chez Borden car nous restions dans le bloc juste a coté au 5257 , il y avait aussi chez Roland Gagné (l’homme qui acheté vos vieux meubles) sur Papineau coin Laurier sans oublier le Guenillou qui passait a cheval dans la ruelle vers 8:00
        Lorsque j’étais étudiant je l’avais des autos chez Coiteux ou mon père a travaillé pendant 37 ans
        Salutations ! Alain !

        • Nous habitions le 1698 rue Laurier en face de Roland Gagné et je me souviens du Guenillou et du chinois sur la rue Papineau.

    • Bonjour M. Desroches,
      Nous partageons sans doute un bon nombre de souvenirs de cette partie du plateau Mont-Royal, dont la salle St-Stanislas. J’habitais au coin de Laurier et Garnier.
      Je me rappelle bien sûr du tramway qui circulait sur Laurier en direction est et qui remontait Garnier jusqu’à St-Grégoire et montait finalement Christophe-Colomb
      Mon père travaillait chez Borden, 5265 papineau, soit entre Laurier et Masson.
      Borden a quitté cet endroit en 1959, pour être remplacé par la Brassière mystérieuse quelques temps tard. Je croyais que Coiteux était situé plus au sud à cette époque.
      Chose certaine, Coiteux occupe de nos jours les locaux de la laiterie Borden.
      Par ailleurs, dans mes souvenirs, je me rappelle vaguement que le frère Lelièvre ait fait un séjour à l’école primaire St-Stanislas.
      La Balantek sous le théâtre St-Stanislas: pas connu mais dans mon temps, c’était des allées de bowling et de nos jours, c’est une pâtisserie.
      Au plaisir
      Robert Caron

      • oui le frère Lelievre a été directeur du primaire entre 1962 et 1967.
        Pour le prof. Geoffroy, son prénom n’était t’il pas Pierre?
        Je l’ai eu comme prof. de 6 ieme année de sept. 1965 à juin 1966. Avec mon prof. de 7 ieme année, le frère Bilodeau, ce fut mes 2 meilleurs prof. de Saint-Pierre Claver? sont t’ils toujours vivant??

        • Salut André c’est toi qui demeurais sur Gilford en haut des sœurs Lise et Ginette…
          si oui on se connait.

        • Bonjour André Chrétien!
          Mon nom est Bernard Bourque du 4730 rue Bordeaux. Nous étions copains dans les années ‘60.
          J’aimais beaucoup ta sœur dans le temps.
          Eh, oui! je me rappelle des sœurs Lise et Ginette ainsi que tes proches voisins, les frères Couture et Rénald Trudeau.

    • Bonjour,
      Pour le frère Lelière son prénom était Adrias Lelière et non Paul -Émile.
      J’ai fréquenté moi aussi Saint-Pierre-Claver, de la deuxième à la 7 ièmme année .

  15. Souvenirs de Saint-Pierre Claver
    Je n’ai que des bons souvenirs de cette époque, j’ai fréquenté cette école de la 3 ieme année à la 7 ième. De 1962 à 1967. Le frère Adrias Lelièvre était le directeur, quel homme. Le vendredi soir, il y avait visionnement de films dans la grande salle du rez-de-chaussée de l’école. L’hiver il y avait le festival ou on invitait un sauteur de barils à venir s’exécuter sur notre grande patinoire. Et que dire des matchs hippiques de hockey disputés entre les élèves du collège classique et les frères. Ce fut des années magnifiques que je n’oublierai jamais, ces frères étaient tellement dévoués pour à nous instruire et nous apprendre à aimer et pratiquer les sports. On nous tenait occupé dans ce temps là, on n’avait pas le temps de penser à faire des mauvais coups.
    Par la suite j’ai fréquenté l’esss, encore d’excellents souvenirs avec les RITMIKS de l’école.

    • Saint-Pierre Claver
      J’ai lu ici trois commentaires sur MON école primaire, où j’ai étudié un peu avant les auteurs de ces trois témoignages.
      Moi, je suis né dans la paroisse, à la fin des années 40. Eh oui, comme Alain Contant, j’ai débuté à l’école des filles (Chamilly DeLorimier) sauf que dès la 2e, j’ai traversé chez les Frères, à SPC. J’y suis demeuré plus longtemps, par contre, parce que j’y ai commencé mon cours classique. Et quand la « section classique » SPC a déménagé sur Bellechasse, j’ai suivi.

      • Saint-Pierre Claver (suite)
        Ah, j’oubliais.
        Le Frère Lelièvre était déjà directeur au milieu des années 50. À la section Classique, on avait le Frère Laprotte comme directeur… sauf erreur.

  16. Étrange
    Pourquoi sur la photo de classe c’est marqué école Lanaudière si dans ton temps l’école se nommait Saint-Jean-Berchmans??

  17. Ecole Lanaudière en face
    Je suis propriétaire de l’immeuble en face (sur Marie-Anne) de cette école sur Lanaudière.
    Il a été reconstruit dans les années 50 suite à un feu et la ville ville me demande de le reconstruire comme avant 1950.
    Est-ce que quelqu’un a d’autres photos de cette rue et du quartier de l’école?

  18. Wow! Merci pour cette page !
    J’ai été a cette école De Lanaudière ..je me souviens plus si c’était bien le nom qu elle portait il y avait des laïcs et des sœurs qui y enseignait…
    Je me souviens entre autre de Mlle Renée Morin en 5e année A ou B et de Sœur Marie Antoinette. J ai 1 ou 2 photos de groupe de classe dans laquelle j’étais vous savez les photos de début d’année on portait une tunique bleu marin et une petite blouse blanche 😉
    Si il y en a qui se souviennent de ça et que ça leur tente de me contacter ça me ferais plaisir!
    Je crois que la directrice était soeur Rose de Marie ..
    Bon matin !!!
    Michèle 🙂

  19. Histoire de l’ESSS
    Je suis à rédiger l’histoire de l’ESSS (1200, rue Laurier Est). École unique en son genre.
    J’ai la collection du Chez-Nous, mais, à partir de 1962-#963, il me manque quelques années complètes.
    Frère François

      • À propos du CHEZ_NOUS
        À Jean Cyr:
        Les volumes reliés du Chez-Nous qui manquent à ma collections dont ceux des années suivantes:
        1962-1963==1964-1965==1965-1966==1966-1967==
        1967-1968==
        À compter de 1964-1965, je n’ai plus rien.
        Est-ce possible de m’aider?
        Ces années manquantes me seraient d’un grand secours pour la rédaction de l’histoire de l’ESSS commencée il y a deux ans.
        Mon no de tél. 450-659-1166-3718.
        Merci d’avance.

  20. ESSS
    S’il y en a parmi vous qui ont fréquentés l’École secondaire Saint-Stanislas entre 1963 et 1967, j’ai plusieurs copies du magasine Le Chez-Nous en format pdf. Il me fera un plaisir de vous les transmettre.

    • Bonjour,
      J’ai frequenté l’école Saint-Stanislas rue Gilford coin Chambord jusqu’à 1963-64, j’ai demeuré sur la rue de Lanaudière prés de la rue Gilford, j’ai connu le restaurant Miss Gilford, la salle paroissiale rue Laurier j’ai eu comme prof le Frère Edouard, Frère Luc Ménard, Mr, Deguire ou Deguise, Mr.Rose, Mr.Malette, je n’ai pas de magasine mais j’ai des photos de classe je vais fouiller pour vous envoyer si vous le désirer,je viens tout juste de tomber sur ce site qui est très intéressant j’ai quitté il y a 40 ans, j’ai été dans la chorale et nous sommes passés a la télévision les Talents Catelli,
      Je vais essayer de rédiger mes souvenirs.
      Merci

    • J’ai fréquenté l’ESSS de 1963 à 1966. J’aimerais bien feuilleter ces numéros du Chez-Nous que vous avez numérisés.
      Ce serais bien gentil à vous de me les faire parvenir.

  21. Wow!
    Votre site est très, très intéressant..
    Ce qui m`as amené à votre site est une vieille gageure à propos de l`emplacement du CINEMA BIJOU
    où j`ai vu mon premier long métrage coufréquentéleur accompagné de mon frère aîné à la fin des années `50.
    J`apprécierais de connaitre la localisation du
    BIJOU sur la rue Papineau…il en va d`une bonne bouteille de rhum brun, l`enjeu de notre gageure,
    qu`on as entreposé depuis plus de 10 ans…
    J`ai vécu rue Marie-Anne coin Des Érables de 1950 à 1960, j`y ai fréquenté le parc Baldwin et
    le parc La Fontaine, ainsi que l`école Saint-Francois Xavier et l`église de l`Immaculée Conception.
    J`ai de bons et intéressants souvenirs de ce quartier si vivant..
    au plaisir de discuter du Plateau…en long et en large..
    Gilles Léonard

    • J’espère que vous n’avez pas bu la bouteille de rhum! Le cinéma Bijou a fonctionné jusqu’au début des années 80. Il a longtemps été géré par France Films qui gérait aussi le cinéma St-Denis. Dans les années 70, il s’est converti en cinéma érotique. Il a entre autres présenté les deux femmes en or !
      La bâtisse existe toujours. Elle abrite aujourd’hui une église. Elle est située sur Papineau, entre Laurier et Saint-Joseph.

    • J’espère que vous n’avez pas bu la bouteille de rhum!
      Le cinéma Bijou a fonctionné jusqu’au début des années 80. Il a longtemps été géré par France Films qui gérait aussi le cinéma Saint-Denis. Dans les années 70, il s’est converti en cinéma érotique. Il a entre autres présenté les deux femmes en or !
      La bâtisse existe toujours. Elle abrite aujourd’hui une église. Elle est située sur Papineau, entre Laurier et Saint-Joseph.

      • Bonjour, avez-vous eue connaissance du restaurant adjacent au cinéma Bijou?
        Ce restaurant portait semble-t-il le même nom Bijou ou Le Bijou
        Auriez-vous des photos ou connaissez-vous quelqu’un qui aurait des photos de l’extérieur ou même de l’intérieur de ce restaurant?

  22. Cinéma St-Stanislas
    Bonjour.
    J’apprécierais beaucoup recevoir des informations sur l’histoire du cinéma paroissial St-Stanislas. Comme je vous l’ai mentionné dans un précédent message, je suis curieux de savoir ce qu’il advenu de monsieur Décarie. En quelle année le cinéma a-t-il fermé ses portes etc. Peut-être existe-t-il des archives publiques au presbytère de la paroisse?
    Merci de porter attention à mon message.
    Marc Pelletier

  23. Salle paroissiale Saint-Stanislas
    Qu’est-il advenu de la salle paroissiale Saint-Stanislas où chaque samedi nous allions nous enfermer pour entrer dans la magie du cinéma? Un certain monsieur Pierre Décarie assurait le fonctionnement de la salle de cinéma et animait le quiz « La poule aux trésor » version jeunes de la Poule aux œufs d’or.
    Le cinéma était situé sur la rue Laurier près de Garnier.
    Marc

    • La salle paroissiale Saint-Stanislas est devenu un club Vidéo et au sous-sol où il y avait la salle de quilles, bien c’est devenu une boulangerie artisanale.
      Ça nous coûtait 25 cents pour assister à un après-midi de cinéma.
      Il y avait en effet la poule aux trésors, des films comics et le grand film.

      • Merci monsieur Cyr.
        Savez-vous en quelle année le cinéma St-Stanislas a-t-il fermé ses portes?
        Qu’est devenu monsieur Décarie?
        Merci de l’attention que vous porterez à mon message,
        Marc Pelletier
        P.s.: J’ai fréquenté cette salle toutes les fins de semaine avec des amis de 1961 à 1966 ou 1967.
        Que de souvenirs.

        • Bonjour Marc !
          Je ne sais pas quand cette salle a été fermée.
          Quant à Monsieur Décarie, je n’ai aucune idée de ce qu’il est devenu.
          J’ai aussi fréquenté cette salle dans ces années-là.
          Jean

  24. ESSS
    Bonjour !
    Je suis un ancien de l’ESSS dans les années 60 avec les bons frères de l’instruction chrétienne. J’ai ouvert un groupe sur Facebook pour permettre à ceux qui ont fréquenté cette institution de se remémorer de bons souvenirs.
    Est-ce possible Monsieur R. Caron de me communiquer par e-mail ?

  25. Saint-Pierre-Claver
    Je suis né en 1950 à Montréal ,j’ai des photos d’école de Saint-Pierre-Claver,que je voudrais échanger avec Alain Contant.
    Je demeurais 5194 rue De-Érables,ensuite g fréquenté les SSS sur la rue Laurier.
    Au plaisir d’avoir des nouvelles.
    Pierre Brissette

  26. Saint-Charles Garnier
    Il serait intéressant de voir des photos d’élèves de l’école St-Charles-Garnier entre 1935 et 1955.
    Frère Clément, frère Claude…etc. M. Leroux…
    Les festivals dans la cour arrière…
    Est-ce bien l’école Saint-Charles Garnier que l’on voir ci-haut??? je ne vois pas d’entrée principale, il y a il semble que deux étages…

  27. J’apprécie beaucoup.
    Né en 1951 paroisse St-Pierre-Claver où mes grand-parents maternels se sont établis en se mariant en 1927, je garde de très beaux souvenirs de ce quartier devenu très tendance. Le bâti n’a pas beaucoup changé, et j’y retourne au moins une fois l’an prendre des photos.
    Il y a 50 ans presque jour pour jour je commençait en première à l’École Chamilly-de-Lorimer qui acceuillait les garçons en 1ère et 2e année. Ensuite de la 3e, 4e, 5e et 6e à Saint-Pierre-Claver jusqu’au départ pour la banlieue (Ville d’Anjou, où il y avait encore une ou deux fermes !)) en 1963.
    Continuez à offrir des photos d’époque. Je ferai de même si j’en trouve.

  28. Photos
    Je cherche des photos des années 1950 à 1953 de l’école primaire Saint Stanislas
    6ieme année a la 9ieme année
    Merci
    Claude Tremblay

  29. Photo et autres
    Je posséde des photos de classes en JPEG de l’école Saint-Stanislas des années 50 et 60 et de certaines autres de mon ancien quartier Laurier-Garnier. Si vous le souhaitez, je pourrai vous les faire parvenir à l’adresse de courriel de votre choix
    Jer pourrais peut-être vous donner des extraits en DVD de films 8 mm montrant des scènes de rues du Parc Lafontaine.
    Au plaisir
    R Caron

    • Bonjour M. Caron,
      Avez vous connu la famille Therrien, Serge, Michel et Alain qui demeuraient sur Garnier coin Laurier ?
      Nous avons faits partie des Cadets de l’air ensemble et travaillé chez Hydro-Québec avec Michel par la suite !
      Si vous avez des photos ou extraits de films de quartier n’hésitez pas a me les faire parvenir au courriel suivant: samuelcynthia@sympatico.ca
      Merci a la prochaine !

      • On ne peut hélas envoyer de films par courriel car c’est trop volumineux.
        Toutefois, si vous allez sur FLICKR, tapez ALBUMS ROBERT CARON MONTREAL vous pourriez y voir de vieilles photos du Plateau Mont-Royal; les photos de classe sont dans l’album PHOTOS SCOLAIRES.
        Si vous le souhaitiez, je pourrais vous envoyer une vidéo DVD de quelques scènes de films personnels que mon père avait tournées en 8mm.
        Je n’ai pas connu la famille Therrien; mais sur Garnier, en bas de Laurier, il y avait une famille Gilbert composée de 6 garçons dont trois portaient les mêmes prénoms..! Nous habitions en haut de cette famille.
        ET il est bien possible que certains d’entre eux étaient dans les Cadets

  30. Que de souvenirs!
    Ton récit me ramène loin en arrière. Que de souvenirs il éveille! J’ai moi même été institutrice dans les années 50 et je retrouve tout plein de similitudes même si mes classes à la campagne ressemblaient davantage à celles d’Émilie des Filles de Caleb!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML tags allowed in your comment: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>